L'homme d'aujourd'hui a besoin de rencontrer Dieu dans l'adoration, dans la connaissance profonde de Dieu, dans les saintes Ecritures. ..
L'adoration. Adorez avec beaucoup de cœur. Tout vous-même, tout votre être doit être plongé dans l'adoration…. Vous les hommes vous dites : "Dieu prend tout ".
Mais quand il prend tout, il donne tout…
Je voudrais que vous viviez dans le silence, mais un silence qui n'est pas comme une pénitence, le silence qui doit être la joie de rencontrer la présence de Jésus.
L'adoration, mes enfants, doit être la source de votre spiritualité qui vous introduit dans la contemplation savoureuse des grands mystères de la foi et de l'Eucharistie. L'adoration est le centre de toute votre vie….
… Je vous donne le petit secret de mon cœur : c'est l'amour, c'est la confiance, c'est l'espérance, c'est la charité, tout cela dans la foi. Priez, priez très fort. Ah ! Que c'est grand l'amour ! Quand on est pauvre, on reçoit tout. Cet amour, c'est l'accueil joyeux de la volonté de Dieu.

 

Heureux les doux, car ils possèderont la terre

J'avais dit : " Quand j'apparais, j'épouse les coutumes du lieu.
Il n'y a que la douceur d'un cœur maternel dans une famille pour faire revenir la paix, l'arrangement, l'ordre. Quand le père est fâché, il faut que la mère intervienne. Quand cela va mal entre les enfants, il faut que la mère utilise sa voix de mère, mette son cœur maternel en jeu. Il faut parfois que maman se sacrifie pour ses tout-petits. Tellement je vous aime qu'il m'envoie à vos côtés.
Les prophètes ont parlé, les hommes qui vivaient en ces temps-là les ont renvoyés. Mon Fils a parlé, on l'a crucifié. Le vicaire du Christ a parlé, on l'a traité de tout. Les évêques, les prêtres, tous ceux qui travaillent avec lui ont parlé. Ils sont à la limite traités comme une secte.  Maintenant mon Fils dit : " Ô Mère, va encore leur parler. " Je parle, mais rien n'est pris au sérieux. Qui écouterez-vous donc, chers enfants ? Voici le dernier passage du ciel sur la terre avant le grand mouvement. Ces dernières années, non, je ne parle plus mais je dis : " Rappelez vous tout ce que je vous ai dit, cherchez à le mettre par écrit. "
Le péché envahit l'humanité et ces derniers temps, mon Fils a dit : " Ô Mère ! Mère de tendresse, Mère si douce, Mère des miséricordes, toi qui me prie sans cesse, jour et nuit ou nuit et jour, pour ce peuple, va donc leur parler en mon nom. C'est pourquoi tu parcouras de pays en pays, de nation en nation, d'héritage en héritage. "

 

Heureux ceux qui pleurent, car ils seront consolés. 

Mon cœur immaculé est transpercé. Pourquoi tant de guerres dans le monde ?           
Pourquoi tant de souffrances dans le monde ?
Ô Mes chers petits enfants ! Si vous pouviez voir ce qui se passe à cette heure dans des pays. Pourquoi massacrer les petits enfants ?... Pourquoi ? Oh, homme de la terre ! Homme pécheur ! Que t'a-t-il fait cet innocent ?
Je voudrais vous demander une chose, je voudrais que vous priiez pour les pays en guerre où sont massacrés les petits enfants innocents. Les hommes innocents y sont massacrés. Pourquoi tant de pays en guerre, mes chers amis de la terre ?
Je voudrais vous dire la peine de mon cœur. Ô homme pécheur, pourquoi aller si loin de Celui qui n'est qu'Amour ? … Priez, priez, priez.
Ayez pitié de mon cœur maternel ! Ayez pitié de votre Mère !
Je vous le dis comme un secret : un grand pécheur qui porte les autres pécheurs est toujours exaucé. Vos prières sont toujours exaucées, car vous êtes en train de grandir et le Seigneur aime cela. Le Seigneur aime que vous portiez les autres, même dans vos péchés. Devant mon Fils, vous ne portez pas toujours les péchés, ces péchés que vous croyez.
Car lorsqu'on est uni à son amour, lorsqu'on est uni au Christ, la puissance du Père vous prend sous son ombre. Lorsque vous êtes impuissant dans la prière, c'est alors que la puissance suprême vous emporte.  Ayez de l'affection, ayez beaucoup de charité pour les pécheurs, priez pour ceux qui ne connaissent pas Dieu.

 

Heureux les affamés et assoiffés de la justice, car ils seront rassasiés-

Et vous, chers amis du Christ, défendez ce Royaume. Tout est à vous, tout ce qui est à mon cœur vous appartient, tout ce qui est à moi. Tout ce qui est à votre Père est à vous. Défendez la richesse de votre Père, le malin veut les dérober : défendez-les, appelez les âmes, attirez les âmes ; attirez les âmes à la miséricorde. Homme pécheur, la miséricorde de Dieu s'abaisse jusqu'à toi, accepte la gratuité.
La folie serait maintenant de ne pas accepter la gratuité de l'amour. Je le dis bien, car comprendre qu'on est aimé de cette manière, c'est une folie selon la sagesse des hommes ! C'est une folie de croire qu'avec tous les péchés, la miséricorde abonde. Acceptez donc la folie d'amour.
Mes chers enfants, défendez ces richesses : si mon Fils vous choisit pour être ses amis, avec lui, vous portez l'humanité.  Alors voici le temps de prier pour toutes les âmes, de prier pour l'Eglise. Dites-le à tous. Avec le Christ, on est responsable des hommes. On est responsable des pécheurs. On est responsable de l'Eglise.  Que tous aient le souci de sauver les âmes, le souci d'obtenir la conversion des âmes. Dites-le bien à tous, priez pour l'humanité. Demandez la grâce de la conversion pour tous.

 

Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde

Le voilà mon Fils, en très Bon Pasteur. Auparavant, les misères du monde étaient tellement nombreuses, le péché abondait, surabondait. Il était sur le point de frapper. Aujourd'hui, c'est la miséricorde. 
Vous n'avez qu'à lire cela à travers les signes des temps…
Il a compris, mon Fils.  " Ils n'ont plus de vin ".
Il me répond : " Femme, que me veux-tu ? " Il comprend la misère du peuple.
Ils n'ont plus de vin. C'est fini, l'adoration, la Parole de Dieu. Rien. Rien.
Plus rien ne passe ! Plus rien n'est important !
On s'est prostitué avec les richesses du Seigneur, et maintenant on ne sait plus où aller ! On ne sait plus quoi faire ! Revenez au Seigneur de tout votre cœur, car Il est tendresse et miséricorde, lent à la colère et plein d'amour - plutôt que de jouer à ce jeu. Prosternez-vous, adorez. Demandez pardon plutôt que de jouer à ce jeu. Demandez pardon de tout votre cœur. Il vous pardonnera. Pourquoi jouer à ce jeu ? Le Seigneur ne s'amuse pas. Non il n'aime pas, mon Fils n'a pas aimé pour s'amuser. 
L'amour ne s'amuse pas avec la vérité.
Que toute votre vie soit une demande de miséricorde, que tous vos actes soient enveloppés de ce désir de donner la miséricorde. Pourquoi tant de mal ?...
Priez sans cesse. Suppliez la miséricorde du Seigneur sur les âmes égarées. S'il vous demande de prier, c'est pour faire miséricorde. Recevez cette miséricorde pour tous ceux qui ne la reçoivent pas. Vivez de la gratuité d'amour, que la gratuité vous enveloppe. Recevez donc cette miséricorde pour le monde entier.
Voici venir le jour où la miséricorde est donnée à tous sans exception.
      Recevez le salut par le cœur blessé.
      Hommes pécheurs, n'ayez plus peur de vos péchés.
Venez à la Source de la miséricorde. Venez ! Avancez tous vers la miséricorde.

 

Heureux les cœurs purs, car ils verront Dieu.

C'est par la pureté du cœur qu'on entre dans les secrets du Fils unique du Père.
  C'est par la pureté du cœur qu'on entre dans la fraîcheur du Cœur Immaculé.
  C'est par la pureté du cœur qu'on se trempe dans la source de mon cœur immaculé.

Ah ! Chers amis, chers enfants, il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu'on aime. Rien de tel que de se dépouiller et de descendre de sa chaise, de son lit, pour rejoindre celui qui est assis par terre, celui qui est couché par terre et de lui dire : " Eh bien, pousse-toi, je viens partager ta natte, je viens partager la place avec toi ".
Jésus s'est livré pour vous. Il a donné sa vie pour vous. Il vous a aimé et c'est pourquoi il a voulu cette alliance, afin que vous puissiez pleinement partager sa vie d'union intime avec le Père. Parce qu'il est dans le Père et le Père est en lui. Parce qu'il est un avec le Père. C'est par cet amour, cette plénitude de grâce et d'amour, qu'il a été et qu'il est un avec le Père, qu'il est dans le Père et qu'il est même dans le Principe. L'amour englobe tout. L'amour est un tout. L'amour peut tout. Il en est de même pour vous. Ce n'est que par l'amour que tout cela pourra se réaliser. Si on n'a pas de l'amour, on ne pourra pas être un, déjà avec soi-même parce que l'on aura toujours des opinions diversifiées. Il est d'abord nécessaire que quelqu'un soit un avec lui-même par l'amour de la volonté de Dieu. Et quand vous êtes prêt à vous livrer totalement, alors vous êtes un avec l'autre pour accomplir pleinement la volonté de Dieu. …
Rien de tel que de donner sa vie pour ceux qu'on aime.

 

Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés Fils de Dieu

Soyez toujours plus dans la paix et la joie. Vous avez vos noms inscrits dans l'Evangile. Réjouissez-vous dans le Seigneur car Il vous a sauvés gratuitement. Soyez dans la joie, apprenez à retrouver sa présence dans la joie.
Je suis venue transmettre à cette terre la paix du ciel et je voudrai que vous soyez mes artisans de paix.  Recevez cette paix. Tant d'âmes en ont besoin.
Voilà ce que je suis venue apporter en cette terre du Cameroun.
Que la paix de la Sainte Trinité soit en vous. La paix que je reçois de la très Sainte Trinité. Si vous n'avez pas la Paix, que donnerez-vous aux âmes troublées ? La paix dans vos âmes. La paix dans vos familles. La paix dans ce pays. La paix dans le monde entier. Recevez la Paix du ciel. Recevez la Paix du Père. Recevez la Paix du Fils. Recevez la Paix du Saint-Esprit…
C'est plus facile pour vous de dire : les petits enfants avaient rejeté la Sainte Vierge, sans toutefois se regarder soi-même. Alors accepte de recevoir cette paix, cette paix que je suis venue vous donner en cette terre d'Afrique, à tous les camerounais sans exception. Je dis bien sans exception. La magnanimité de Dieu, la grandeur de Dieu, l'amour de Dieu ne s'arrête pas aux œuvres humaines. Dieu, il est Bon et dans sa Bonté, il ne s'arrête pas à ce que font les hommes. Pour cela il va donner sa paix aux camerounais, aux âmes de bonne volonté et par les âmes de bonne volonté, il manifestera sa volonté.